La poésie lyrique: inter-générique, transnationale, translinguistique?

  • Jahan Ramazani (U. Virginia, USA)

Résumé

Cet essai avance une série de postulats. 1) La poésie lyrique n’est pas définissable par des caractéristiques exclusives. 2) Elle peut être décrite par des stratégies formelles non-exclusives encodées dans les textes et les communautés. 3) Elle constitue un genre, ce dernier étant compris comme une fusion de la poétique et de l’herméneutique. 4) Elle vit historiquement mais survit de façon transhistorique. 5) Elle n’est ni simplement personnelle, ni entièrement impersonnelle. 6) Elle se distingue des genres plus empiriques et mimétiques par la densité de sa médiation verbale et formelle. 7) Elle est inter-générique. 8) Elle est transnationale. 9) Elle doit être étudiée à la fois au niveau macro et micro. 10) Elle met en évidence l’hybridation interculturelle, la créolisation et la vernacularisation. 11) Elle accomplit ceci «au sein de», et «entre» les langues. 12) Enfin, elle n’est pas morte et elle n’est pas exclusivement une forme appartenant à l’élite.

Mots-clés: CRÉOLISATION. HYBRIDATION. POÉTIQUE INTER-GÉNÉRIQUE. POÉTIQUE TRANSNATIONALE. VERNACULARISATION.

 
Publiée
2020-02-20
Numéro
Rubrique
Articles