Un corps et la collaboration des arts pour interpréter les textes littéraires : la leçon de Quintilien
PDF

Mots-clés

interprétation, paraphrase, corporéité, métaphore, transposition intersémiotique

Comment citer

Lapaire, J.-R. (1). Un corps et la collaboration des arts pour interpréter les textes littéraires : la leçon de Quintilien. Cahiers Du Centre De Linguistique Et Des Sciences Du Langage, (62), 41-66. Consulté à l’adresse https://edipub-unil.ch/index.php/clsl/article/view/945

Résumé

Dans l’Institution Oratoire (env. 93) le rhéteur et pédagogue Quintilien (env. 30-env. 100) préconise la paraphrase, l’oralisation de textes d’auteurs, ainsi que le « concours de plusieurs arts » pour éduquer les jeunes élèves au maniement habile de la langue. Si la rhétorique classique a depuis longtemps déserté les programmes de formation scolaire, le retour de la « rhétoricité » devrait inciter les pédagogues actuels à réexaminer et à adapter certains préceptes anciens à l’enseignement des langues. Notre hypothèse est que l’orchestration d’actes vivants d’interprétation de textes écrits, engageant l’entier du corps apprenant, permet de créer de réels événements d’apprentissage. Nous présentons un dispositif de compression et d’interprétation par-corps de textes complexes qui débouche sur une appropriation performative du sens. À cette occasion, les métaphores corporelles du « geste », de la « posture » ou de la « démarche » pédagogiques se voient réinvesties de la part physique qui leur revient.

PDF
Creative Commons License

Ce travail est disponible sous la licence Creative Commons Attribution 4.0 International .