Un patois romand du bord de la mer Noire: la géographie linguistique soviétique des années 1930-1960
PDF

Mots-clés

dialectologie, linguistique aréale, patois, langues romanes, dialectes, contact de langues, îlot linguistique, colonies suisses

Comment citer

Simonato, E. (1). Un patois romand du bord de la mer Noire: la géographie linguistique soviétique des années 1930-1960. Cahiers Du Centre De Linguistique Et Des Sciences Du Langage, (52), 167-177. Consulté à l’adresse https://edipub-unil.ch/index.php/clsl/article/view/343

Résumé

L’étude portera sur une recherche s’inscrivant dans l’histoire des idées linguistiques en Union soviétique dans les années 1930 et (après une interruption due à la Seconde guerre mondiale) dans les années 1950; elle relève de la géographie linguistique. Nous nous intéresserons aux études du patois romand des colonies suisses de la mer Noire conduites par les géolinguistes V. Šišmarev (1874-1957) et M. Borodina (1918-1994) à l’Université de Leningrad. Nous remonterons aux racines de l’approche géolinguistique adoptée par Borodina pour l’étude des patois romands, inspirée par les enseignements de J. Gilliéron (1854-1926). Nous aborderons les études conduites depuis les années 1930 jusqu’aux années 1960. Les linguistes mentionnés y recensent les caractéristiques des variétés du français (des patois) de la colonie de Chabag près d’Odessa.

PDF
Creative Commons License

Ce travail est disponible sous la licence Creative Commons Attribution 4.0 International .